Home » Enjeux » Culture et diversité

Culture et diversité

Les personnes autochtones et racisées au Canada font face à une évolution terrifiante de la haine. La discrimination demeure une réalité dans nos communautés, alors que les propos racistes et extrémistes sont de plus en plus répandus, banalisés. Les impacts des propos haineux sont réels et les crimes motivés par la haine atteignent des sommets sans précédent. 

Les personnes racisées sont plus susceptibles de rencontrer des obstacles à l’obtention d’un emploi, alors que leurs communautés demeurent la cible de discours diviseurs qui attisent la méfiance. La discrimination, notamment en matière d’emploi, fondée sur l’origine ethnique est encore aujourd’hui un problème inacceptable au Canada, un problème que les gouvernements libéral ou conservateur n’ont pas réussi à régler.

Au NPD, nous croyons que les immigrants apportent une richesse inestimable au sein de nos communautés. On ne peut pas rester les bras croisés et laisser le racisme s’accroître, il est temps de faire des choix. Nous devons transformer le discours sur la diversité en actions concrètes pour combattre ensemble le racisme systémique, la haine et la discrimination et y mettre fin pour de bon. 

Nous nous engageons aussi à réexaminer le régime actuel d’équité en matière d’emploi, combler l’écart salarial lié à l’origine ethnique et renforcer les lois sur le travail pour assurer une embauche diversifiée au sein des entreprises canadiennes.

Au Canada, aujourd’hui, il est encore trop fréquent aussi que des femmes soient victimes de discrimination et de violence.

La vague de féminicides qui a bouleversé le Québec depuis le début de l’année en est la pointe de l’iceberg. Or, les libéraux ont fait de beaux discours sans réelles mesures pour lutter contre la discrimination systémique à l’égard des femmes. Les conservateurs ont quant à eux sabré dans le financement des groupes pour l’égalité des femmes lorsqu’ils étaient au pouvoir, ce qui nous a fait reculer de plusieurs décennies. Nous vivons une hausse de 20 à 30% des cas de violence conjugale, observable partout au Canada, et les femmes issues des minorités culturelles, de la communauté LGBTQI2S+ et des communautés autochtones sont les plus vulnérables face à la violence conjugale.

Le NPD va élaborer un Plan d’action pancanadien pour mettre fin à la violence fondée sur le genre. Celui-ci sera appuyé par un financement qui fera en sorte que des services d’hébergement et d’autres programmes soient offerts dans toutes les régions du pays, en particulier dans les régions qui ont toujours été mal desservies. 

Le NPD établira aussi une hausse des subventions destinées aux refuges et centres d’aide aux victimes de violence conjugale, particulièrement ceux s’adressant spécifiquement aux autochtones et aux femmes racisées, et lancera un campagne pancanadienne de sensibilisation à la violence conjugale visant notamment les personnes vulnérables, mais aussi les hommes et les garçons.

Nous pouvons également en faire davantage pour mettre fin à la discrimination dont sont victimes les membres de la communauté LGBTQI2S+. Le NPD ajoutera l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre à la Loi sur l’équité en matière d’emploi afin de s’attaquer aux préjudices subis et éliminera les pratiques préjudiciables comme les prétendues « thérapies de conversion ».

Nos deux langues officielles sont une partie importante de notre identité. Élargir la Loi 101 aux entreprises sous juridiction fédérale est une priorité.

Au cours des dernières années, le gouvernement libéral a négligé, voire réduit les efforts sur cette question, plutôt que d’apporter les changements nécessaires pour renforcer et promouvoir les droits linguistiques de nos collectivités. 

Au NPD, nous allons assurer un avenir prometteur aux communautés francophones partout au pays en bonifiant le Plan d’action pour les langues officielles afin d’améliorer l’accès des citoyens aux services dans la langue de leur choix. Nous allons collaborer avec le gouvernement provincial pour améliorer l’enseignement du français et attirer davantage d’immigrants francophones dans les collectivités partout au pays. 

Nous allons aussi moderniser la Loi sur les langues officielles afin de renforcer la surveillance et la reddition de comptes de la part des entreprises, d’élargir la portée des droits linguistiques, et de veiller à ce que les communautés linguistiques minoritaires soient consultées sur les décisions qui les touchent.

Soutenez lE NPD dans hochelaga

Faites un don à la campagne de Catheryn