Home » Enjeux » Se loger, c’est un droit

Se loger, c’est un droit

Logement Abordable dans Hochelaga

La spéculation immobilière pousse de plus en plus de personnes littéralement à la rue. Les logements sécuritaires et abordables sont de plus en plus hors de portée, dû à la montée en flèche des loyers, des prix des maisons et des expulsions pour « rénovations ». 

Le Canada vit présentement une crise du logement qui touche toutes les régions du pays : les loyers moyens ont augmenté dans toutes les provinces, l’itinérance augmente sans cesse et 1,7 million de ménages consacrent aujourd’hui plus de 30 % de leur revenu au logement. 

À l’heure actuelle, l’augmentation drastique des loyers dans Hochelaga fait en sorte que trouver un logement à un prix raisonnable, c’est un peu comme gagner à la loterie. Et comme à la loterie, il y a beaucoup de perdants et peu de gagnants. On a besoin de solutions à long terme.

Le poids de l’inquiétude et l’anxiété que les gens ressentent aujourd’hui sont le résultat des mauvais choix des gouvernements libéraux et des conservateurs.

Cela fait trop longtemps que les libéraux négligent la crise du logement, tournant ainsi le dos aux gens qui peinent à rester dans leur milieu de vie, y vivre et y travailler. Concrètement, cela signifie que les gens sont confrontés au stress constant généré par des choix impossibles, comme payer son loyer ou faire l’épicerie, vivent dans des logements insalubres, déménagent à l’extérieur de leur collectivité ou courent le risque, bien réel, de se retrouver à la rue.

Le NPD créera un fonds de démarrage pour les projets de coopératives d’habitation et de logements sociaux pour lutter contre la crise immobilière et préserver une réelle mixité sociale. Il financera 500 000 logements sociaux et abordables de qualité au cours des 10 prochaines années, dont la moitié en 5 ans. Notre premier investissement fédéral sera de 5 milliards $ en fonds supplémentaires dans la première année. Il s’attaquera aussi à la rénovation des logements sociaux existants dans Hochelaga.

Une part importante de la solution consiste à faire en sorte qu’un plus grand nombre de logements locatifs abordables pour les familles soient construits. Une personne sur trois est locataire au Canada. Le NPD implantera aussi une taxe de 20% pour les acheteurs étrangers afin de limiter la spéculation immobilière.

Par une reconnaissance du droit au logement, tout le monde aura droit à un lieu sécuritaire et abordable pour se loger.

Les travailleuses et travailleurs doivent pouvoir vivre près de leur lieu de travail, y compris au coeur de nos grandes villes. Les jeunes doivent pouvoir rester dans les quartiers qui les ont vus grandir, s’ils le souhaitent, et les aîné.es ne doivent jamais être forcés de quitter les communautés dans lesquelles ils ont passé leur vie.

Le rêve d’accession à la propriété devrait être à la portée des familles d’ici. C’est pourquoi nous réintroduirons les prêts hypothécaires échelonnés sur 30 ans pour les acheteuses et acheteurs d’une première maison, permettant des versements mensuels moins élevés et laissant ainsi plus d’argent dans les poches des jeunes familles afin qu’elles puissent joindre les deux bouts. Nous aiderons également les gens à payer les frais de clôture en doublant à 1500 $ le crédit d’impôt pour l’achat d’une maison.

Enfin, le NPD va collaborer avec les provinces pour qu’un revenu de subsistance garanti soit adopté pour complémenter les programmes sociaux déjà en place. À cela s’ajoutera une hausse du financement pour la lutte à l’itinérance. Ce sera un effort concerté pour éradiquer la pauvreté, lutter contre la précarité du revenu et assurer le respect, la dignité et la sécurité de tous les citoyens.

Soutenez lE NPD dans hochelaga

Faites un don à la campagne de Catheryn